La fin d’année n’a pas été pour tout le monde un moment de bonheur. Pour certains, c’est une période de douleur. Certains membres de la famille ont vu leurs proches perdent leurs vies dans la circulation et d’autres dans des attaques en mains armées.

Au total, dans le pays, 4 personnes ont trouvé la mort à l’occasion de cette fin d’année et 25 autres sont blessés dont au moins trois sont dans un état grave. Ces chiffres sont fournis dans le bilan provisoire dressé par le ministère de la sécurité et de la protection civile. C’est à travers un communiqué rendu publique que le département a fait cette déclaration devant les médias. Du 24, au 1er janvier 2021, plusieurs guinéens sont endeuillés.

À Conakry, comme à l’intérieur du pays comme à Labé, des accidents de circulations ont provoqué la mort pour la plupart des jeunes. En plus des cas d’accidents, dans la préfecture à Coyah, c’est une attaque à mains armée qui s’est produite. Au cours d’une opération, un journaliste est abattu à son domicile par des malfrats. Dans le communiqué, le ministère de la sécurité indique que plusieurs personnes ont été interpelées pour manquement dans la circulation et la police indique que 55 motos sont confisquées pour surcharge.

Le nombre de mort s’élève à 4 et des blessés graves à cette occasion de fin d’année alors que le ministère de la sécurité et de la protection civile avait annoncé déployer 4mille 500 policiers dans de nombreuses villes du pays pour sécuriser les citoyens et leurs biens.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire