Me Salif Béavogui, avocat

Accusé de trouble à l’ordre publique notamment, Ousmane Gaoual DIALLO, Cellou BALDE, chérif BAH, Sékou KOUNOUNO et Cie se sont présentés ce Jeudi à la DPJ en compagnie de leurs avocats pour entre entendu.

La plainte émise par le procureur de la république près le tribunal de première instance de Dixinn soutient que ces concernés ont tenu des propos de nature à troubler l’ordre publique et de la sécurité.

Les avocats de la défense ne sont pas d’accord. Pour eux, ces accusations sur leurs clients sont de montage de toute pièce avant de déplorer les procédures utilisées pour faire venir leurs clients.

« Qu’on aille nuitamment au domicile de nos clients, les brutaliser, terroriser leurs familles, casser tout pour simplement les faire venir, on a dépassé ce stade. Dans un Etat de droit, les règles de procédures qui garantissent les libertés individuelles doivent être respectées » souligne Maitre Salifou BEAVODUI, un des avocats de la défense.

Pour la défense, leur client sont innocents sur tout ce dont on les reproche. Les poursuivre pour association des malfaiteurs, fabrication et détention d’arme légère et autre, maitre BEAOVOGUI indique que tout est sous forme d’arbitraire et d’injustice. Il promet que la défense ne se laissera pas faire sur ce dossier.

Yacine DIALLO

Lire aussi  La coalition Guinéenne pour la cour pénale internationale déplore qu'après 14 ans que justice ne soit pas rendue suite aux massacres de janvier et Février 2007

Laisser un commentaire