Couteau souillé de sang

L’acte s’est produit la semaine passée. C’est un homme âgé de 51 ans qui a été froidement assassiné par des malfrats en face de la Sobragui dans la commune de Matam.

Il se nomme  Mohamed Damaro Camara. Il était chauffeur de minibus. Selon les infirmations , il revenait d’un voyage à la veille de la fête de Tabaski quand des inconnus lui ont surpris dans son véhicule en plein sommeil.

Sur son corps des traces de couteau sont visibles un peu partout. Mohamed Damaro Camara a été poignardé à dix-neuf reprises avant d’être égorgé par des malfrats.

Avant sa mort, la victime avait d’abord débarqué les colis de son minibus et voulait  se rendre en famille pour faire la fête. Mais à cause de la forte pluie qui s’abattait sur  Conakry Damaro s’est allongé pour se reposer un peu. C’est là qu’il a été attaqué par les malfrats.

Mohamed Damaro Camara est tué sans qu’on ne sache qui l’a fait. Il était marié d’une femme et  père de neuf enfants. Cet autre acte qualifié d’ignoble par sa famille a ému l’opinion nationale. Elle réclame justice. Les assassinats sont devenus fréquent ces derniers temps à Conakry et les inquiétudes commencent à gagner de terrain.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire