Malade d'insuffisance rénale

Mamadou Pathé Diallo âgé de 35 ans souffre d’une insuffisance rénale. Il lutte contre la maladie depuis 4 ans. Les médecins lui ont annoncé qu’il doit subir une transplantation c’est-à-dire le changement des reins. Mais il ne dispose pas de moyens et demande de l’aide.

Mamadou Pathé Diallo souffrant d’une maladie rénale explique les difficultés auxquelles il est confronté depuis 4 ans.

« Cette maladie a commencé chez moi par des maux de ventre. C’était très douloureux. Et, ces douleurs atroces étaient souvent suivies de nausée. En ce moment, j’étais à Sengo (une localité de la Guinée, située vers la frontière avec la Côte d’Ivoire) où je faisais le commerce. Mais, quand les douleurs ont persisté, j’ai quitté Sengo pour Dabola. Là, je suis resté un bout de temps pour des soins. Ensuite, on m’a dit de venir à Mamou. Là-bas (à Mamou) aussi, je suis resté un bon moment à subir des soins. Mais, la situation ne s’améliorait toujours pas. Finalement, les médecins m’ont référé à Conakry pour des soins plus appropriés. Et, depuis que je suis venu à Conakry, ça a fait 4 ans maintenant que je pars régulièrement à Donka. Jusqu’à présent, ça ne va pas. Les médecins m’ont dit qu’il faut impérativement changer les reins. Mais, pour une telle intervention, ils m’ont dit qu’il faut que je me rende en France ou aux Etats-Unis. Malheureusement, je n’ai pas les moyens. Je souffre énormément. J’ai déjà subi cinq opérations générales. Mais, ça ne va pas encore. Actuellement, je ne peux pratiquement rien faire. Je demande aux bonnes volontés de me venir en aide. J’ai déjà dépensé tout mon argent pour les différents traitements médicaux que j’ai subi. Aujourd’hui, je n’ai même pas quoi manger. Je n’arrive plus à nourrir ma famille. Et, pourtant, j’ai une femme et trois enfants à ma charge. Donc, je demande aux bonnes volontés, au gouvernement, aux institutions… de me venir en aide. J’étais commerçant avant ; mais, cette maladie m’a complètement ruiné. Je n’ai plus rien »

Il doit subir une transplantation pour pouvoir se tirer d’affaire. Mais cette opération nécessite une évacuation à l’étranger. Mamadou Pathé Diallo lance un SOS.

« Actuellement, je suis chez mon jeune frère. Mais, lui aussi, il est dépourvu de moyens. On est même sur le coup d’une menace d’expulsion de la chambre qu’on occupe. Et, cela, parce qu’on n’arrive plus à payer le loyer. Je demande, j’implore vraiment de l’aide. Pour me rendre à Donka, aujourd’hui, je dois payer 15 000 francs (aller) et 15 000 francs pour le retour. Je dois aussi verser 25 000 à Donka pour la visite et le contrôle de ma situation. Parce que quand j’arrive à Donka, les médecins me branchent à des appareils pour filtrer le sang. Et, cette opération peut prendre jusqu’à 4 heures d’horloge. Comme je vous l’ai dit, depuis 4 ans je lutte contre cette maladie. J’ai subi 5 interventions chirurgicales générales. Je demande à tout le monde, femmes comme hommes et surtout le gouvernement de venir à mon aide. »

En plus des tourments qui lui sont infligés par cette maladie, Alpha Mamadou Pathé Diallo fait face à des soucis liés au manque  d’argent pour payer les frais de location de la chambre qu’il partage avec son jeune frère. Il est joignable au 623 77 37 71.

Amadou Oury Toulel BALDE

Laisser un commentaire