Leaders du FNDC

Dans une publication sur sa page facebook le bâtonnier de l’État et membre du collectif des avocats du FNDC( front national pour la défense de la constitution) met en garde les partis politiques de l’opposition sur les risques de participer à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Lisez son discours….

Vous avez déclaré publiquement que vous ne reconnaissez plus Alpha Condé comme président de la République, de même que vous ne reconnaissez pas le texte du 22 mars comme constitution de la République de Guinée.

Vous avez des griefs contre la CENI et son fichier électoral, et à juste raison. Il n’est pas certain que ces griefs aient été pris en compte. Vous savez que dans notre pays, tous les administrateurs locaux sont des militants politiques. Il y en a même qui se disent prêts à tuer si le Président de la République le leur demandait.

Quelle est la garantie que vous avez que vous pouvez remporter la prochaine élection présidentielle ?

En participant à cette élection, vous serez battu par n’importe quel candidat présenté par le parti au pouvoir, le fichier électoral étant fait de manière à ce que n’importe quel candidat du parti au pouvoir puisse gagner.

Vous ne pourriez contester les résultats du scrutin que par les voies légales c’est-à-dire en saisissant la Cour constitutionnelle. La fameuse communauté internationale sera la première d’ailleurs à vous demander d’user des voies légales. Et la Cour Constitutionnelle, vous savez bien de quel côté elle situe. Vous n’aurez jamais raison devant elle. Soyez-en sûrs.

Lire aussi  Plusieurs personnes perdent leurs lieux de travail a Kagbélen

Vous savez d’ailleurs que toutes les institutions guinéennes sont inféodées au Pouvoir. Nul ne peut contester cela.

Vous n’avez donc aucun intérêt à prendre part à cette élection. Au contraire, en allant à cette élection, c’est votre incohérence et votre manque de respect pour les victimes des forces de l’ordre qui seront pointés du doigt. Pire, vous donnerez raison à tous ceux qui ont chanté partout que les hommes politiques ne sont pas dignes de confiance et qu’ils ne connaissent que leurs intérêts. Le mieux, c’est de s’abstenir de participer à ces élections pour ne pas les légitimer.

Le combat pour l’alternance doit se poursuivre. Les véritables combats ne se gagnent pas du jour au lendemain. Même ceux qui ont pris des armes contre leur pays n’ont pas toujours gagné. Et dans les cas où ils ont gagné, ce n’était pas du jour au lendemain. Il faut donc inscrire ce combat dans la durée.

Ne dites pas que si ne participez pas à cette élection, votre carrière politique est terminée. Outre le fait que vous n’avez aucune garantie de gagner en participant à cette élection qui s’annonce comme une gigantesque fraude, la vie d’un pays est plus importante que vos carrières politiques respectives.

Maître Mohamed Traoré

Laisser un commentaire