Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne, a été empêché mercredi, 30 décembre de sortir le pays.

« Il avait l’intention de se rendre à Bamako aux funérailles de son ami Souamila Cisssé. Dans le programme des funérailles, Cellou devait même prendre la parole. Ils n’ont même pas accepté qu’il fasse les formalités », a-t-on appris.

Lire aussi  Guinée : le réseau AFRIKKI exige la libération immédiate des opposants au 3ème mandat

Laisser un commentaire