Image d'illustration

Avec les embouteillages à Conakry, certains agents des forces de l’ordre sont accusés de violer le code de la route dans la circulation. Ils sont nombreux à rouler à sens interdit surtout quand les bouchons se forment. Cette situation est fustigée par certains citoyens qui invitent les autorités à être exemplaires dans la circulation.

De nombreux citoyens ne respectent pas le code de la route dans la circulation. Surtout à Conakry, ce phénomène s’accentue souvent quand les embouteillages se forment. Généralement, il n’est pas rare de voir surtout des agents des forces de l’ordre rouler à sens interdit. Chose qui révolte Adama KOUROUMA :

« La semaine passée, un embouteillage énorme s’est formé de Lansanaya barrage jusqu’à Kountia. J’ai vu un corps habillé qui est venu en sens interdit rentrer en confit avec un policier qui assurait la circulation », cela m’a indigné soutient ce citoyen.

Des militaires, des gendarmes ou même certains policiers, beaucoup parmi eux n’hésitent pas à rouler en sens interdit sans être dans un cortège ou dans une situation d’urgence.

Pour Adama KOUROUMA, il faut respecter les agents de la police routière qui règle la circulation. Nul n’est au-dessus de la loi indique ce citoyen. Kourouma demande aux autorités d’être exemplaire dans la circulation :

« Je m’adresse au ministre de la sécurité d’interdire le passage au sens contraire de tous les agents de sécurité s’ils ne sont pas en mission. La fois derniers les militaires était venus en sens contraire et der grave s’impose de force pour passer. Cette attitude est anormale », indique-t ’il.

Lire aussi  Plusieurs personnes perdent leurs lieux de travail a Kagbélen

La circulation à sens interdit cause d’énormes accidents de circulation. De nombreuses personnes perdent leurs vies dans ces circonstances.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire