Traverser le carrefour Sangoyah sur l’autoroute fidèle Castro est un véritable casse tête. Presque toute la journée, avant l’installation des feux de signalisation, un embouteillage se formait au carrefour bloquant la circulation. La situation s’est empirée ces derniers jours depuis que ces feux de signalisations ont cessé de fonctionner.

Installés il y’a quelques semaines, les poteaux de signalisation au carrefour Sangoyah ne fonctionnent plus. Entre conducteur d’engins, pressés, et des chauffeurs qui se battent dans la circulation, les policiers sont débordés à cause des poteaux éteints. Avec une circulation bloquée, le carrefour ressemble à un parking de véhicule. Falikou Keita, passant, est révolté :
« Tous les carrefours guinéens ne sont bien ordonnés, il y’a la pagaille totale. Et les piétons, les motards, les chauffeurs ou les piétons, tout le monde. Normalement s’il y a une panne, il y a un service compétent pour réparer ces panneaux ».

Et pourtant, l’installation des ces panneaux avait rétabli l’ordre dans la circulation et suscité de la satisfaction chez tous les usagers. Mais il a fallu quelques semaines pour que la joie se transforme en amertume. Ce jeune conducteur de véhicule est bloqué depuis quelques minutes sans issues. Il se prononce sous couvert d’anonymat :
« Il y’a trop de problème ici surtout les conducteurs qui viennent de la transversale 4 sur la route le prince. C’est ceux sont eux qui nous fatiguent. Avec cela les policiers aussi ne jouent pas correctement leur rôle. Ce n’est pas facile. Il faut que chacun respectent les codes de conduite », souligne-t’il.

En tout, Aucun de ces trois poteaux de signalisations qui sont installés au carrefour n’est allumé. Falikou Keita demande à l’Etat de trouver solution.

En attendant que des dispositions soient prises pour mettre en marche ces feux de signalisation sur la route, les usagers sur l’autoroute fidèle Castro continueront à souffrir pour traverser.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire