le siège de l'ARPT


Le parquet de Kaloum vient de mettre à la place publique des affaires présumées de corruption et de détournement des deniers publics. Plus de 2000 matricules et 51 millions de dollar seraient détournés dans l’administration publique. Le procureur prés du tribunal de première instance de Kaloum promet que lumière sera faite sur ces dossiers.


La Guinée depuis des décennies est caractérisée par la mauvaise gouvernance. Les scandales de corruption ne finissent pas. Les dernières affaires mises à la place publique concernent l’ARPT et la fonction publique cependant, l’administration où les salaires de mille numéros de matricules tomberaient dans les mauvaises mains.
L’autre dossier de corruption présumée porte sur une affaire de 51 millions de dollars. Là aussi, ce sont deux cadres de l’ARPT qui sont incriminés.


Alpha Seny CAMARA, le procureur près le Tribunal de première instance de Kaloum a déploré ces actes et promet que les coupables de ces forfaitures seront punis.

Selon le rapport annuel 2018 de Transparency international, une organisation qui a classé les pays en fonction de l’indice de perception de la corruption dans le monde, la Guinée occupait la 138ème place mondiale sur 180 pays.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire