Le coup d’État malien fera-t-il une tache d’huile sur la sous-région ?
Idriss Condé, le sociologue a fait une analyse sur l’impact du coup d’État qui a renversé le président malien Ibrahima Boubacar Keita.
Ce sociologue estime que la situation au Mali doit être une réelle préoccupation. Il affirme que le Mali est l’écran de verrou entre le Sahel et les autres pays.
Que ce pays se plonge dans linstabilité politique pourrait mettre nos différents pays en insécurité.
Pour Idriss, la question du terrorisme est une question essentielle aujourd’hui et le Mali sert tant soit peu comme un écran protecteur
Donc il soutient, lorsque le Mali chute, il y a lieu d’avoir des inquiétudes pour la sécurité de l’ensemble de la sous-région.
Ce sociologue explique le terrorisme est en train de mettre en branle la sous-région comme le Burkina Faso le Niger et la côte d’Ivoire.
Même si la Guinée est épargné pour linstant, il affirme que la situation au Mali est une menace pour notamment notre (Guinée) sécurité.
Plusieurs institutions ont condamné le coup d’État au Mali et ont appelé la libération du président. La CEDEAO parle disolement du Pays.
À ce niveau, même si Idriss CONDE soutient les sanctions contre le coup d’État en Afrique, cependant il croit l’isolement total de la République du Mali ne fera que fragiliser un pays déjà fragile. Et cela aura un impact négatif sur les pays voisins.
Yacine diallo

Lire aussi  Éventuelle hausse du prix du carburant: le FNDC invite le peuple à le refuser

Laisser un commentaire