Des arrestations et des blessés ont été enregistrés ce Lundi 20 juillet 2020 à Conakry pendant la manifestation du FNDC. Des affrontements ont éclaté entre jeunes et force de l’ordre dans certains quartiers. La circulation a été restée paralysée par endroit dans la capitale par des jeunes qui ont répondu à l’appel du front. Il faut rappeler que les opposants au régime d’Alpha CONDE demandent son départ au pouvoir.

Des arrestations et des blessés ont été enregistrés ce lundi 20 juillet 2020 pendant la manifestation du FNDC à Conakry. Même si la mobilisation n’était pas considérable mais la circulation est restée paralysée par endroit dans la capitale par des jeunes qui ont répondu à l’appel du front. Des affrontements ont éclaté entre jeunes manifestants et force de l’ordre dans certains quartiers. Il faut rappeler que les opposants au régime d’Alpha CONDE demandent son départ au pouvoir. Les tensions ont éclaté très tôt la matinée sous une fine pluie entre force de l’ordre et manifestant sur l’axe Hamdanlaye-Kagbelin. Des jeunes ont investi la roue le prince pour demander le départ d’Alpha CONDE au pouvoir à la demande du FNDC. Ils ont commencé par barricader la route par des pierres. A Hamdanlaye babéto wanidara et cimenterie, des manifestants ont paralysé la circulation avec des slogans, comme Alpha CONDE dégage. La police a intervenu en tirant du gaz l’lacrymogène sur les manifestants. Et durant des heurts les agents et les manifestants un peu partout sur l’axe ont échangé des tirs. La manifestation a été interdit par le ministre de l’administration été de la décentralisation. Les domiciles des leaders du front comme le coordinateur du FNDC Abdourahmane SANHO, de Cellou Dalein DIALLO et autres ont été quadrillé par les forces de l’ordre et les autorités ont dépêché des agents de force de l’ordre pour empêcher les attroupements dans les zones sensibles. Sur l’axe, c’est à Bambeto,_Hamdalaye, wanidara et à la cimenterie où les tensions ont été particulièrement tendues. Des jeunes ont pour un début régner à maitre avant que les agents ne les dispersent sur la route. Des manifestants scandaient des slogans haut nous ne voulons pas d’Alpha CONDE au pouvoir, à bas un troisième mandat. Certains affirmait que le pays n’a ni eau ni courant, ni route. Finalement, la police a réussi en grande partie à empêcher les regroupements des jeunes dans la capitale comme le souhaitaient les leaders du front national pour la défense de la constitution. Même si les manifestants n’ont pas été nombreux pour demander le départ d’Alpha CONDE, mais ils ont réussi quand même à paralysée les activités par endroit dans la capitale et la plupart des boutiques et magasins sont fermés sur l’axe.

Lire aussi  Aly Jamal Bangoura reconduit et le secrétariat aux affaires religieuses rattaché à la présidence

YACINE DIALLO

annonce

Laisser un commentaire