Deux mois après son départ de l’UDD, l’opposant Bah Oury prend les rênes d’une nouvelle formation politique. Il s’agit de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée. Le patron de l’UDRG s’engage à s’impliquer pour le respect des principes démocratiques et l’unité entre les fils et filles du pays.

Cette nouvelle formation politique dirigée par BAH Oury est la fusion des partis et mouvements politiques. L’ancien ministre de la réconciliation nationale décline ses objectifs.

« La lutte pour la démocratisation, la lutte pour le respect des droits de l’homme, la lutte pour l’émergence d’une gouvernance sérieuse et crédible, la lutte pour une pleine citoyenneté pour tous les guinéens, la lutte pour que ce pays puisse se ré hisser  à niveau tel qu’il était dans les années 50, c’est-à-dire d’être la locomotive des pays de l’Afrique de l’Ouest. Et surtout de reconcilier, rapprocher les positions et réhabiliter l’unité des citoyens de ce pays. »

Bah Oury compte bien tenir sa place dans le combat pour la consolidation des acquis démocratiques et l’instauration d’un Etat de droit.

Exclu en février 2016, de l’UFDG, dont il était le premier vice-président, Bah Oury a rallié l’UDD. Il a pris la présidence de ce petit parti qui n’était pas connu du grand public, le 20 septembre 2019. Mais, il a quitté cette autre formation politique le 11 mai 2020, suite à un malentendu avec son vice-président et le fondateur du parti.

AOB

Laisser un commentaire