Ousmane Gaoual Diallo

Pour l’instant, on ignore ce qui est réservé à ces hommes politiques. Seront-ils libérés ou non ce Lundi 16 novembre 2020 après être entendu ?  Mais très probablement, c’est la prison qui les attend à la maison centrale.

Cette thèse est soutenue par de nombreux observateurs qui soutiennent de la même manière que le vice président de l’Ufdg chérif BAH a été inculpé et coffré à la maison centrale, ils seront aussi.

Ces derniers sont accusés de trouble à l’ordre publique et plusieurs autres charges pèsent sur Ousmane Gaoual DIALLO, Cellou BALDE, Abdoulaye BAH tous membres de l’Ufdg ET Etienne SOROPOGUI membre de l’ANAD.

Tous ces opposants sont depuis Jeudi 12 Octobre 2020 en garde à vu à la Direction centrale de la police judiciaire.  Leur avocat dénonce une violation de la loi et menace.

Certains pensent que ces derniers sont objets de chasse aux sorcières et dénonce une campagne de déstabiliser le principale parti de l’opposition.

 Le président de la république lui rassure que c’est loin de là. Alpha CONDE parle d’application de la loi.

Yacine DIALLO

Lire aussi  Bonne nouvelle pour Djouldé, des organisations internationales de la presse demandent le respect de la loi sur la liberté d'expression.

Laisser un commentaire