Après l’adresse à la nation du chef de l’Etat, la société civile a réagi par rapport à ses déclarations et promesses. Dr Alpha Abdoulaye DIALLO n’est pas convaincu que le président atteindra son objectif.
Le chef de l’État s’est exprimé plus de 20 minutes sur sa vision.

A travers cette prestation, Alpha CONDE s’est illustré comme un président de rupture. Le vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne a bien apprécié la vision du locataire de sékoutoureyah mais n’est pas convaincu de sa réalisation. Dr Alpha Abdoulaye DIALLO :

« Si ces des discours, nous avons assez discourus en Guinée mais nous attendons les résultats pour le bien-être et le vivre ensemble. Il faut le respect des engagements et surtout la lutte contre la corruption. Et sur ces chantiers-là, nous sommes encore sur notre faim », souligne-t-il.

À travers ‘’gouverner autrement’’, la bonne gestion sera récompensée et la mauvaise ne restera pas impunie a laissé entendre le président de la république. Dr Alpha Abdoulaye DIALLO précise :

« Le gouvernement est le reflet de celui qui l’a nommé. Nous avons vu déjà le gouvernement que le président a formé. Il y’a eu très peu de changement. Gouvernement autrement, si c’est avec les mêmes personnes, nous attendons de voir ».

Le chef de l’État a dénoncé plusieurs anomalies qui gangrènent l’administration guinéenne dont la corruption et le clientélisme. Le PRAC a promis de mettre fin à celte pratique. Pour le vice président du CNOSC, seul, il ne le pourra pas.

« Quelque que soit les critiques des autres observateurs externes, il sera toujours perçu comme de dénigrement. Donc ce sont les propres militants du président de la république qui doivent l’aider », explique l’activiste, Dr Alpha Abdoulaye DIALLO.

Le vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne invite le président à surpasser les mots et de poser des actes durant les 6 ans de mandats à venir.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire