Camp militaire de Gueckedou

Un soldat a ouvert le feu sur ces compagnons d’armes dans la nuit de ce lundi au mardi 23 Février 2021, dans la préfecture de Guéckedou. Ce drame s’est produit dans au camp de bataillon autonome de Guéckedou. Le bilan est lourd trois soldats et un blessé grave au cours de ce drame.

Selon nos informations c’est un homme en tenue qui a ouvert le feu sur ces amis qui étaient en train de préparer du thé, cette information a été confirmée par le maire la localité.

« C’est le rescapé de ce drame, qui m’a confié ce matin sur le lit de l’hôpital, il m’a expliqué qu’ils étaient de garde hier autour du thé, ils ne savaient pas qu’est-ce qu’il a pris leur ami, il a tiré deux fois sur le genou du rescapé, lorsque les deux autres voulaient lui demander, il a tiré sur la poitrine de l’autre, est tombé, lorsque le deuxième voulait demander, il a encore tiré sur lui dans la bouche. Et finalement il s’est donné la mort » a confié Désiré Papa Leno le maire de la commune urbaine de Guéckedou.

Pour l’heure, l’identité de ces trois soldats n’est pas encore connue, les corps ont été envoyés à la morgue de l’hôpital préfectoral de Guéckedou. Les raisons de ce drame ne sont pas encore connues.

Jean Victorine Damey correspondant régional de laminute224.com

Lire aussi  Deux corps sans vie ont été découverts dans la sous-préfecture de Banié (Yomou)
annonce

Laisser un commentaire