La Guinée Bissau s’apprête à célébrer le 47e anniversaire de son accession à l’indépendance. En prélude à cette fête nationale du 24 septembre, le président Umaro Sissoco Embaló a convié plusieurs de ses homologues.

Parmi les convives figurent, selon Jeune Afrique, les présidents du Liberia, George Weah, et de la Mauritanie, Mohamed Ould Ghazouani, arriveront à Bissau dès le 23 septembre.

Le 24 septembre, la fête de l’indépendance connaitra la présence au stade de Bissau de Muhammadu Buhari du Nigeria, Macky Sall du Sénégal, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso.

D’après toujours Jeune Afrique, le président du Togo Faure Gnassingbé est également convié aux festivités marquant le 47e anniversaire de l’accession de la Guinée Bissau à l’indépendance. De même pour le président du Rwanda Paul Kagamé.

‘’Très critique à l’égard des troisièmes mandats non prévus par la Constitution, qu’il a assimilé à des « coups d’État » lors d’une visioconférence des chefs d’État de la Cedeao, le 20 août, Umaro Sissoco Embaló a néanmoins convié Alassane Ouattara, qui devrait pour sa part envoyer un émissaire de haut rang le représenter’’, souligne le journal.

Il précise que ‘’la prise de position du président bissau-guinéen n’a pas non plus arrangé ses relations avec Conakry, notoirement exécrables’’, avant d’annoncer que ‘’le président guinéen Alpha Condé n’a pas été invité’’.

Il faut dire que les relations entre Embaló et Alpha Condé sont loin d’être au beau fixe.

Lire aussi  Tanzanie: la nouvelle présidente amorce un changement de cap dans la gestion du Covid-19

Laisser un commentaire