De nombreux jeunes guinéens ne s’adonnent pas à l’entrepreneuriat. Et pourtant il est l’une des solutions efficaces pour lutter contre la pauvreté et le chômage. Cette situation inquiète certains jeunes qui évoluent dans l’entrepreneuriat. C’est par une conférence de presse que la Plateforme jeune solidaire a lancé la deuxième édition du concours national sur l’entrepreneuriat jeune ce samedi 26 septembre 2020 à Kipé.

L’objectif visé par la plateforme est de participer à la promotion de l’entrepreneuriat en Guinée. La Guinée est l’un des pays qui enregistre plus d’immigrés clandestins. Ce phénomène est en grande partie favorisé par la pauvreté et le chômage dans le pays, a expliqué ces jeunes et le manque de développement de l’entrepreneuriat complique davantage la condition de vie des jeunes. Cette organisation affirme que l’entreprenariat permettra aux jeunes de s’émanciper et sortir de l’ornière.

L’initiative vise par ailleurs à lutter contre l’immigration clandestine en Guinée. Le thème choisi cette année est entrepreneuriat jeune à l’épreuve de la Covid-19. Les prix des lauréats de ce concours seront remis au mois de décembre. Les nouveaux candidats membres de la plateforme qui gagneront ce concours seront accompagnés techniquement et financièrement par la structure a précisé Alpha Cissé, représentant de la plateforme jeune solidaire.

Yacine DIALLO

Lire aussi  Labé: L'augmentation du prix de la baguette de pain devient effectif

Laisser un commentaire