image d'illustration

Au carrefour Anco-5, dans la commune de Ratoma, des policiers sont accusés de bavures par une jeune femme à cause du port de Bavette. Ils sont nombreux ces derniers temps à se plaindre disent-ils de l’escroquerie de plusieurs agents de sécurités dans la capitale.  

Il ne passe pas une journée sans qu’un citoyen ne se dise être victime d ’une bavure policière dans la capitale. Et depuis le port obligatoire du masque, les plaintes ne font que se multiplier comme le témoigne Mariame DIALLO :

« J’avais ma bavette. Quand je suis descendue du taxi, j’avais un aliment. Puis j’ai décidé d’enlever le masque pour manger. Arrivée à Enco5, les policiers m’ont arrêté et conduit dans leur base » Indique cette jeune femme.

Interpelée, elle indique avoir été sommée de payer 30 milles GNF. Mariame DIALLO dénonce l’escroquerie.  

Face à cette situation, la présumé victime déplore un manque de formation des agents de force de l’ordre.

Mariame DIALLO dit avoir un message pour les responsables de sécurité.  Elle les invite à s’investir plus dans la formation et sensibilisation des hommes en uniformes.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire