Donald Trump

Donald Trump a annoncé ce mardi 17 novembre limoger le patron de l’agence gouvernementale en charge de la sécurité des élections. Chris Krebs a contesté les accusations faites par le milliardaire républicain de fraudes « massives » à la présidentielle.

La récente déclaration de Chris Krebs sur la sécurité des élections de 2020 était très inexacte, puisqu’il y a eu des irrégularités et des fraudes massives, a tweeté le président sortant, qui nie toujours sa défaite au scrutin présidentiel du 3 novembre dernier. C’est pourquoi, Chris Krebs a été démis de ses fonctions de directeur de l’agence de cyber sécurité et de sécurité des infrastructures, avec effet immédiat.

Deux semaines après l’élection du 3 novembre, le président sortant affirme toujours qu’il a gagné et fait état, sans preuves, d’irrégularités lors de l’élection. L’annonce de Donald Trump a immédiatement été dénoncée par l’opposition démocrate qui appelle à accélérer le processus de transition vers la présidence de Joe Biden. « Il est pathétique, mais tristement prévisible, que le maintien et la protection de nos processus démocratiques soient une cause de licenciement », a dénoncé le chef démocrate de la puissante commission du Renseignement de la Chambre des représentants, Adam Schiff.

La sénatrice Elizabeth Warren a qualifié pour sa part le limogeage « d’abus de pouvoir » par un président « faible et désespéré » Si une poignée d’élus républicains du Congrès ont rapidement reconnu la victoire du démocrate, de nombreux autres sont restés silencieux ou ont soutenu publiquement les accusations de fraudes lancées par Donald Trump.

Source, RFI

Publié par Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire