Des élèves en terminale et au BEPC ont été attaqués et dépouillés de leurs téléphones par des hommes en uniforme dans la nuit de jeudi à vendredi 14 août 2020 à Wanindara dans la commune de Ratoma. Plusieurs objets de valeurs ont été emportés.

L’acte s’est produit aux environs de 3h dans une école privée a wanindara dans la communes de Ratoma alors que des candidats aux examens notamment BCPC et baccalauréat étaient en pleine révision. Selon nos informations, ce sont des hommes en tenue qui sont subitement rentrés dans la cour de l’école sous prétexte de contrôler si les candidats ne détenaient pas des stupéfiants. Quelques minutes plutard, les hommes en uniformes qui étaient au nombre de 7, et tous cagoulé, ont retiré huit (8) téléphones et une tablette dans les mains des candidats. « Nous étions entrain de réviser quand on a entendu de bruits dehors. Après quelqu’un qui nous a dit ce sont des hommes en tenue. Maison je leur ai dit de rester calme comme nous révisions, nous n’avons rien à craindre. C’est ainsi qu’ils sont venus nous dire de rester tranquilles et ils sont là juste pour faire la patrouille. A notre fort étonnement, ces mêmes agents ont retiré nos téléphones » a expliqué le professeur qui dispensait le cours.

Pour des raisons de sécurité, les responsables de l’école nous ont demandé à ce que les élèves interviennent sous couvert de l’anonymat. Interrogée cette candidate en terminale sciences expérimentales , s’est dit étonnée par cet acte et estime que les hommes en tenue lui ont fait perdre beaucoup de choses : « le fait de perdre mon téléphone me touche énormément. Moi personnellement, j’ai la myopie c’est mon téléphone que j’utilisais dès fois pour mes cours. J’ai beaucoup de documents dans ce téléphone, donc perdre cet appareil à quelques jours du Bac, c’est vraiment un coup dur pour moi.>> nous a expliqué cette candidate visiblement très émue.

Les responsables de cette école joint au téléphone condamnent cet acte. Ils demandent aux autorités de prendre des mesures idoines pour stopper ce genre de pratique surtout en milieu scolaire.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire