L
e groupe organisé des hommes d’affaire ne peut plus supporter la fermeture prolongée des frontières. Cette organisation à travers une déclaration menace d’organiser des manifestations pour exiger des autorités l’ouverture des frontières. Ci-dessous la déclaration

Depuis bientôt quatre mois, les frontières guinéennes avec le Sénégal, la Guinée Bissau, la Sierra Leone sont fermées par le gouvernement guinéen pour des raisons non fondées. Cette décision a eu pour conséquences, la perte des marchandises surtout celles périssables, notamment alimentaires.
Tout au long de ces frontières, des centaines de camions sont stationnés de part et d’autre sans avoir une idée sur la fin de leur calvaire. Avec cette fermeture prolongée des frontières, Alpha Condé et son gouvernement mettent commerçants et transporteurs en danger et compromettent la situation des commerçants déjà précaire à cause de sa mauvaise politique.

En rappel, déjà en 2020, Alpha Condé avait fermé les frontières à deux reprises. A chaque fois, cette fermeture avait entrainé́ des pertes énormes au détriment des pauvres commerçants et transporteurs.
Des marchandises qui pourrissent, des véhicules immobilisés et candidats aux pannes car restés sur place depuis près de quatre mois avec leur contenu. Aujourd’hui, cette fermeture explique en partie le manque de beaucoup de produits sur le marché́ guinéen, Alpha oubliant que la Guinée n’est pas le seul pays à exporter vers ses voisins.

A ce rythme, il risque de démarrer son 1er mandant de sa 4ème république sous le signe de la pauvreté provoquée au lieu de la prospérité partagée promise. De manière délibérée, Alpha Condé est en train d’appauvrir et d’affamer les guinéens.

Lire aussi  Vente de riz dans les conteneurs : La corruption et le favoritisme érigés en règle

Le GOHA attire l’attention de la CEDEAO, de l’Union Africaine, l’Union Européenne, les États Unis, l’ONU et tous les partenaires techniques et financiers de la Guinée sur cet état de fait.

Le GOHA invite commerçants et transporteurs à protester vigoureusement avec les moyens légaux contre cette mesure du gouvernement guinéen.

Le GOHA leur demande de rester mobiliser, des consignes leur seront données pour des manifestations dans les prochains jours.

Le 08 janvier 2021

Chérif Mohamed Abdallah Haïdara

Président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA)

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire