Mairie de Koumbia

Une secousse de faible magnitude a été ressentie ce lundi après-midi dans la sous-préfecture de Koumbia, préfecture de Gaoual. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal. Pour en savoir davantage Amadou Oury Toulel Baldé a joint au téléphone le maire de la localité.

Ce tremblement de terre n’a pas fait de dégâts comme par le passé. Cependant, la peur a gagné les habitants de la localité indique le maire de la commune rurale de Koumbia.

« Hier (lundi 29 mars 2021 ndlr) à 14 heures 45 minutes, il y a eu une secousse que nous avons ressentie ici à Koumbia. Mais la secousse n’est pas violente. On n’a pas enregistré des dégâts. Cependant la psychose a gagné les citoyens comme vous pourrez l’imaginer. Quand il y a tremblement de terre, les gens ont peur de rester dans les maisons. Eh bon ! Ça va, nous sommes en train de gérer la situation puisqu’il n’y a pas eu de dégâts ni humains ni matériels comme par le passé où des arbres tombaient, des gens mourraient…Il n’y a eu rien de tout cela et nous rendons grâce à Allah » a expliqué Mamadou Saliou Kaltamba.

Le spectre du séisme de 1983 continue de planer sur la localité de Koumbia dont les habitants sont toujours traumatisés par l’ampleur des dégâts et l’émotion générale qui a été exprimée à l’époque, explique le responsable communal.

« En 1983 exactement, il y a eu un tremblement de terre très violent. En ce moment, j’étais en congé et je suis venu ici à Koumbia, il y a eu beaucoup de morts et de dégâts matériels. Le monde entier en a parlé. Il y a eu un soutien de tout le monde. Mais bon là c’est différent. Mais c’est toujours le même épicentre parce que ça part du centre de Kamélé en passant par Koumbia et faisant le tour jusqu’à Kendéyah. Ce sont des zones très sismiques. »

A préciser que les autorités locales ont prévu de sensibiliser la population pour la ramener à la sérénité selon notre interlocuteur. Par ailleurs, Mamadou Saliou Kaltamba a demandé aux autorités au plus haut niveau de dépêcher une mission d’étude afin de prévenir tout mouvement sismique à l’avenir.

Amadou Oury Toulel Baldé

Laisser un commentaire