L’OGDH se dit préoccupée de ce que l’organisation qualifie d’harcèlement judiciaire continu contre les opposants au troisième mandat du président Alpha CONDE et déplore la lenteur judicaire qui caractérise le traitement des dossiers relatifs aux tueries et autres violations graves des droits de humains enregistrées lors des manifestations contre le troisième mandat ainsi que des violences pré et post électorales d’octobre 2020 en Guinée.

Au cours d’un point de presse ce Vendredi 20 Novembre 20202 à la maison commune des journalistes, l’organisation appelle la justice à plus d’impartialité dans le traitement des dossiers soumis à son examen pour redonner confiance aux populations conformément à la constitution qui consacre l’égalité des citoyens devant la loi.

Autres choses que la structure dénonce dans l’interpellation de ces opposants, c’est la violation des règles de procédure pénale le plus élémentaires et la violation des droits de l’homme.

A cet effet, l’OGDH demande à la justice de travailler en toute impartialité et de veiller aux respects des droits des personnes interpellée et des personnes arrêté et détenues actuellement pour des raisons politiques ou d’opinions. Autres choses, l’organisation n’a pas hésité à condamner la décision du tribunal première instance de Dixinn rendue publique Lundi 16 Novembre 2020 condamnant à une année de prison assortis de 5 mois de sursis Saikou Yaya DIALLO, directeur exécutif du centre guinéen pour la promotion et la protection. Tous ces actes sont vus par l’OGDH comme des manœuvres d’intimidation et de répression d’opposants politiques et de militants de société civile.

L’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen appelle l’Etat à garantir les droits et libertés fondamentale.

Lire aussi  Détournement : le gouverneur de la banque centrale coincé, le procureur près le TPI de Kaloum tenterait-il de lui sauver ?

Elle invite également la communauté internationale, la CEDEAO et l’Union africaines notamment à s’impliquer pour éviter que la Guinée ne sombre dans un conflit durable.

Yacine Diallo

annonce

Laisser un commentaire