Hajj 2020 : l’Arabie saoudite diffuse le strict protocole auquel les pèlerins seront soumis

0
96

Alors que les cas de coronavirus (COVID-19) continuent d’augmenter dans le monde, l’Arabie saoudite a limité le nombre de pèlerins à effectuer le Hajj de cette année et a mis en place plusieurs protocoles.

Le Centre saoudien de prévention et de contrôle des maladies (Weqaya) a établi les protocoles pour réduire le taux d’infection et assurer la sécurité des pèlerins. Le ministre saoudien de la Santé, le Dr Tawfiq Al-Rabiah, a annoncé au début du mois dernier que le nombre de pèlerins serait limité cette année.

Limitation du nombre de pèlerins

Le ministre saoudien du Hajj et de la Omra Mohammed Saleh Benten a déclaré que la décision de limiter le nombre « vise à protéger les gens par-dessus tout, ce qui est la priorité du Royaume depuis le début de la pandémie ».

La longue liste de protocoles affecte tous les travailleurs et pèlerins cette année. À partir du 19 juillet, les autorités interdiront toute entrée à Mina, Muzdalifa et Arafat sans permis.

Des guides et des panneaux de sensibilisation doivent être placés dans toutes les zones et rédigés dans différentes langues, notamment les avertissements concernant l’infection au COVID-19, les protocoles de lavage des mains, l’étiquette d’éternuement et de toux et l’utilisation de désinfectants pour les mains à base d’alcool.

Un permis sera délivré

Les organisateurs doivent filtrer les pèlerins dans la zone de Tawaf autour de la Kaaba pour réduire la surpopulation tout en respectant une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Les organisateurs de la Sainte Mosquée doivent veiller à ce que les pèlerins soient répartis à tous les étages de la Saee (marche rituelle entre Safa et Marwa) et placer des lignes de voie pour maintenir une distance sociale tout en veillant à ce que les terrains autour de la Kaaba et de Saee soient nettoyés par des équipes de nettoyage avant et après chaque groupe exécutant le Tawaf.

Barrières autour de la Kaaba

Il sera interdit de toucher à la Sainte Kaaba et à la pierre noire, des barrières seront fixées pour empêcher d’atteindre les sites et les tapis de la mosquée doivent être retirés pour permettre aux pèlerins d’utiliser leurs tapis de prière personnels à la place pour réduire les risques de propagation de toute infection.

La nourriture ne sera pas autorisée dans la mosquée ni sur le terrain de la mosquée.

La température de tout le personnel, des guides, des pèlerins et des travailleurs doit être vérifiée tout au long du pèlerinage; les masques protecteurs et l’équipement de protection doivent être portés en tout temps. Les panneaux d’étage doivent être placés dans des endroits tels que les zones de récupération des bagages, les restaurants et les arrêts de bus à une distance d’un mètre et demi entre chaque panneau d’étage.

Distanciation sociale

En ce qui concerne les protocoles pour Arafat et Muzdalifa, les pèlerins doivent respecter à tout moment la distance sociale, porter des masques et des organisateurs doivent veiller à ce que pas plus de 10 pèlerins soient situés dans une tente de 50 mètres carrés, assurant une distance de 1,5 mètre entre chaque pèlerin. Les pèlerins doivent adhérer aux pistes désignées et les organisateurs doivent être vigilants et s’assurer que tous les pèlerins restent en ligne tout en respectant les règles de distanciation sociale.

Les organisateurs doivent rassembler pas plus de 50 pèlerins se dirigeant vers le Jamarat (piliers en pierre) par groupe et des galets désinfectés et emballés seront également fournis pour les pèlerins.

Les personnes soupçonnées d’être porteuses de l’infection ne pourront effectuer leur pèlerinage qu’après avoir été évaluées et approuvées par un médecin. Ils seront répartis en groupes spécifiques de cas suspects, placés dans des logements désignés et dans des bus avec des voies désignées pour s’adapter à leur état.

Les protocoles de Weqaya ont également indiqué qu’aucun personnel n’est autorisé à travailler s’il contracte des symptômes pseudo-grippaux (fièvre, toux, nez qui coule, mal de gorge ou perte soudaine de l’odorat ou du goût) jusqu’à ce que les symptômes disparaissent et soient éliminés par un médecin. .

Des cycles de désinfection doivent être planifiés et organisés pour garantir que les surfaces telles que les poignées de porte et les tables dans les zones de réception, les sièges publics et les zones d’attente sont nettoyées 24 heures sur 24.

Les désinfectants doivent être placés à côté des distributeurs automatiques de billets, des guides à écran tactile et des distributeurs automatiques tandis que tous les magazines et journaux imprimés doivent être retirés pour réduire la possibilité de transmission.

Les travailleurs des lieux de pèlerinage doivent toujours porter des masques faciaux. Les clients doivent porter des masques lorsqu’ils quittent leur chambre et les travailleurs doivent désinfecter et désinfecter tous les bagages à l’arrivée.

Eau de Zamzam distribuée en bouteille

Weqaya a également défini des protocoles pour réduire le taux de transmission dans les restaurants et les haltes. Les fontaines à eau doivent être arrêtées dans la Grande Mosquée et les lieux saints et de l’eau en bouteille individuelle de Zamzam sera disponible et distribuée aux pèlerins à tout moment.

Des repas et de la nourriture pré-emballés individuels seront servis aux pèlerins. Les travailleurs qui distribuent les repas doivent suivre des protocoles stricts qui incluent le lavage des mains pendant au moins 40 secondes en utilisant du savon et de l’eau tout au long de leur quart de travail et lorsqu’ils ne sont pas en mesure d’y accéder, des désinfectants à base d’alcool doivent être utilisés à la place pendant au moins 20 secondes.

Source Alnas.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here