Poissons au marché de Cobayah

Depuis quelques temps des denrées alimentaires ont connu une hausse considérable dans les différents marchés de la capitale. C’est le cas par exemple du poisson. Au micro de Radio Bonheur, les vendeuses de cette ressource halieutique tirent la sonnette d’alarme et affirment qu’avec cette situation elles écoulent difficilement leurs marchandises.

Actuellement à Conakry, nombreuses sont les familles qui se plaignent de la cherté des denrées alimentaires. L’une des denrées les plus consommées par les guinéens est le poisson. Mais pour être en possession de cette ressource halieutique, il faudra beaucoup dépenser indique Bintou Camara vendeuse.

« Nous achetons très chers les cartons de poisson dans les différents ports. Un carton qu’on achetait à 600 milles se vend aujourd’hui à 800milles. Tout est chère actuellement », a t-elle dit

Face a cette cherté des prix des cartons de poisson, l’affluence des clients a baissé. Conséquences, difficile pour Bintou Camara d’écouler deux cartons par jour. Et pourtant par le passé, elle pouvait vendre 3 à 5 cartons, précise-t-elle.

« Si les clients arrivent et les communique les prix ils retournent. Mais ils oublient que le problème n’est pas à notre niveau. Avant je pouvais vendre 3 à 5 cartons de poissons mais actuellement mais finir 1 cartons c’est compliqué » martèle t-elle.

Toutes les vendeuses interrogées donnent la même réponse sur la cherté des denrées alimentaires en Guinée. Elles expriment par ailleurs leur inquiétude sur le quotidien de nombreux guinéens.

Abdourahmane Bah

Lire aussi  Passeport en Guinée, un business juteux pour des agents de police !
annonce

Laisser un commentaire