image d'illustration

Un homme est victime de vol dans sa boutique à Enco-5 dans la nuit de mercredi à Jeudi 10 septembre 2020. Ce sont des bandits qui ont défoncé les portes d’une boutique de transfert d’orange.

Ibrahima Kalil BALDE ignore l’ampleur des dégâts mais indique que ces malfrats sont partis avec tout l’argent qui était à l’intérieur de la cabine. La victime fustige l’inefficacité des agents de sécurité.

L’attaque s’est déroulée juste au bord de la route et à quelques mètres de la police d’Enco 5, dans la commune de Ratoma. Des malfrats ont défoncé les portails de la boutique d’Ibrahima Kalil Baldé qui sont en fer avant de s’introduire tard la nuit.

Kalil affirme qu’il avait gardé de l’argent qui appartenait aux clients. Il ignore l’ampleur des dégâts mais il indique que les malfrats sont partis avec tout ce qui était comme argent.

C’est la première fois qu’il est victime même si dans la zone, ce genre de pratique est fréquent.

Moralement touché, il déplore que l’attaque ait eu lieu à quelques mètres de la CMIS.

Pour lui, cette action prouve que les gens ne sont pas en sécurité dans le pays. « Avec le couvre feu, la CMIS qui est là fait un barrage à coté. Et si on fait une opération à quelques mètre de la route et de la CMIS ça nous rassure que nous ne sommes pas en sécurité»

Récemment deux autres boutiques ont été vandalisées par des bandits explique Ibrahima Kalil Baldé qui estime avoir évité le pire. « Il est bien vrai si j’étais là, il pouvait me tuer. Je remercie Dieu. Nous sommes réguliers avec l’Etat et on paie nos impôts. Et si on vient casser nos biens n’importe comment, vraiment ça fait très mal ».

Les braquages nocturnes parfois près des postes de police sont fréquents dans la capitale ces dernier temps. Certains boutiquiers perdent la vie dans ces attaques.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire