Quelques leaders du FNDC

Par rapport à l’interdiction de sa marche qui est prévue ce mardi 29 septembre 2009 à Conakry, le Front national pour la défense de la constitution appelle à la « résistance ».

« Craignant l’ampleur de la mobilisation des citoyens autour de la marche citoyenne du FNDC prévue le mardi 29 septembre 2020 sur l’autoroute Fidel Castro, M. Alpha Condé a pris la décision d’interdire cette manifestation contre son troisième mandat« , lit-on dans le communiqué fait par le front national pour la défense de la constitution.

Les opposants au 3ème mandat prennent « acte » de cette décision qu’ils jugent « illégale » et qui, selon eux, constitue une « privation » de l’exercice des libertés publiques en Guinée.

« Le FNDC maintient sa marche sous la forme de résistance et invite les citoyens à désobéir à cette décision illégale pour faire valoir leur opposition à la candidature illégale de M. Alpha Condé pour un troisième mandat », a annoncé ce dimanche 27 septembre 2020 le FNDC, tard dans la soirée.

Le Front anti troisième mandat prend l’opinion nationale et internationale à témoin, en indiquant que le « Alpha CONDÉ sera le seul responsable de ce qui adviendra pendant la manifestation du peuple martyr de Guinée à la quête de sa souveraineté« . Le FNDC prévient qu’il ne renoncera pas à son combat tant que M. Condé ne renonce pas à son troisième mandat.

Il faut noter que des grandes organisations de la société civile africaines comme Balai Citoyen du Burkina Faso et Y en a marre du Sénégal apportent leur soutien au Front national pour la défense de la Constitution.

Lire aussi  Éventuelle hausse du prix du carburant: le FNDC invite le peuple à le refuser

Amadou Oury Toulel BALDE

Laisser un commentaire