Dans un communiqué rendu public, ce mercredi 04 octobre 2020, le gouvernement guinéen à travers le ministère de la sécurité et de la protection civile a interdit la vente du carburant sur le marché noir. Dans le communiqué, il est indiqué que c’est seulement dans les installations appropriées et autorisées qui doivent vendre ces produits pétroliers.

Dans la capitale Conakry, nombreux sont les citoyens qui trouvent cette décision du gouvernement anormale:
 » Cette décision du gouvernement n’est pas du tout bonne. Nous qui pratiquons ce metier de taxi moto ça ne nous arrange vraiment pas. Nous tombons souvent en panne du carburant dans les quartiers et nous nous approvisionons à travers le marché noir »a raconté un conducteur de taxi moto.

Même son de cloche, chez de nombreux autres citoyens rencontrés. Pour Abdourahmane Bady Daillo « il ya certains pères de familles qui trouvent la dépense dans la vente du carburant sur le marché noir. L’État est entrain d’augmenter le taux de chômage et de surcroît appauvrir davantage de nombreuses personnes », déplore t-il.

Plus de cinq (5) citoyens interrogés ont tous dénoncé cette décision du gouvernement et appellent ce dernier à surseoir à cette démarche qu’ils(citoyens) jugent opportune.

Abdourahmane Bah

Lire aussi  La chicha interdite en Guinée : qu’en pensent les citoyens

Laisser un commentaire