Un pick up de la police(image d'illustration)

Un militant du bureau fédéral de l’ufdg de Kankan a été interpelé par des agents en uniforme dans la matinée de ce Lundi 07 Décembre 2020 à Lambangni dans la commune de Ratoma. Abdourahmane BARRY était dans son domicile quand les policiers ont fait irruption. Pour l’instant, aucune nouvelle n’a fuité sur la destination de ce dernier et les motifs de son arrestation. Ses citoyens sont inquiets et appellent le chef de l’État de mettre fin à ces opérations.

C’est très tôt dans la matinée que des agents ont débarqué dans la concession où était logé le jeune Abdourahmane BARRY. Ce dernier et son frère ont été arrêtés et embarqués par la police. Pour l’heure, aucune information sur leur destination. Sow Mamadou Saliou est le fils du concessionnaire :

« Je me suis levé ce matin à 7h. Ils m’ont dit que des agents sont là pour arrêter ces jeunes. J’ai demandé le pourquoi. Ils m’ont dit non ».

Aucune information sur leur destination ni les motifs de leurs arrestations. Les agents ont agi au grand-dame des citoyens souligne Sow cravate qui est indigné par l’attitude des agents :

« On arrête des agents sans concassions et ni explication. Les agents ont dit qu’ils vont arrêter et embarquer tous ceux qui vont s’approcher ».

Cette scène rappelle plusieurs autres arrestations depuis la fin de l’élection présidentielle du 18 octobre dernière. Sow invite le chef de l’Etat à mettre fin à cette pratique.

« A l’endroit de la communauté nationale et internationale et les organisations de défense de droit de l’homme, de condamner ces arrestations arbitraires. On peut arrêter un citoyen mais par la voie légale en l’envoyant une convocation. J’ai aussi un message pour le chef de l’Etat, comme il a dit que l’impunité est terminée, donc il faut que Alpha CONDE condamne ces actes fermement ».

Lire aussi  Éventuelle hausse du prix du carburant: le FNDC invite le peuple à le refuser

Pour rappel, plusieurs militants de l’opposition sont détenus aujourd’hui en prison. La plupart d’entre eux sont poursuivis pour incitation à la violence et détention d’arme notamment.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire