Alpha Condé, président de la République

Plusieurs chef d’Etats sont arrivés à Conakry pour participer à l’investiture du président Alpha Condé ce mardi, pour son troisième mandat. Il s’agit entre autres d’Idriss Déby Itno du Tchad, du Togolais, du Mauritanien, du Comorien, et du Congolais. Les deux chefs d’Etats français et le sénégalais aussi se sont fait représentés.

Ce sont en tout 34 délégations et 12 chefs d’Etats qui sont attendus avant l’investiture. Cette réélection d’Alpha CONDE a été contestée par une bonne partie de l’opposition qui l’accuse d’avoir changer la constitution pour pouvoir s’éterniser à la tête du pays.

Cette investiture pour la troisième fois de l’opposant historique se déroule au palais des nations à Kaloum. Quel discours le président élu va prononcer à cette occasion.

Très probablement, Alpha CONDE va présenter ses objectifs pour sa nouvelle mission et appelle à l’apaisement dans le pays au dialogue politique.

Quelques éléments de l’opposition républicaine a été invité dont Cellou Dalein DIALLO de l’ufdg, principal opposant et Dr Faya Lansana Millimono du Bloc Libéral.

Selon certains media, le patron de l’ufdg qui réclame la victoire de l’élection présidentielle du 18 Octobre dernière a décliné l’invitation. Le président du BL lui est déjà au palais pur assister à l’investiture.

Tout porte à croire que le chef de l’Etat va tendre officiellement la main à l’opposition à cette occasion où une dizaine de chefs d’Etats et gouvernements sont présents.

 Le chef de l’Etat a fait comprendre après son élection qu’il entend gouverner autrement. Il avait promis de lutte contre la corruption et l’impunité. Les citoyens, eux, réclament la bonne gouvernance,  l’indépendance de la justice l’amélioration de la qualité de l’enseignement, la création d’emploi.

Lire aussi  Labé: le gouverneur s'exprime sur la fermeture des frontières

Cette investiture s’effectue dans un contexte sociopolitique tendu entre le pouvoir et l’opposition. Déjà plusieurs opposants sont arrêtés et détenus en prison depuis la fin de l’élection présidentielle.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire