La vérité tarde encore dans le dossier de M’Balia SOUMAH retrouvée morte à son domicile dans des circonstances ambiguës. La partie civile indique que dans cette affaire qu’il y a un grand doute sur les circonstances de la mort de la dame.

Pour rappel, l’acte s’est produit le dimanche 15 novembre dernier à Yimbaya dans la commune de Matoto. Elle a été retrouvée morte à son domicile, en présence de son mari.

Son époux, Fodé Ousmane CONTÉ, gendarme, est suspecté d’être responsable de sa mort. Il est accusé par les proches de M’Balia SOUMAH de l’avoir violenté avant de la tuer sa femme.

Depuis la découverte du corps, l’avocat de la défense a cherché en vain d’entendre le gendarme sur l’affaire.

Après des pressions judiciaires, le présumé auteur s’est présenté à la gendarmerie pour l’audition. Ce mercredi 25 Novembre 2020, le procureur près le Tribunal de Première Instance de Mafanco a été saisi du dossier.

Pour l’avocat de la partie civile, c’est une grande avancée du dossier. « Les parents tiennent coûte que coûte que justice soit rendue. Pour qu’elle puisse faire le deuil qui a trouvé la mort dans des circonstances douloureuses et tragiques » a-t’il expliqué Me Salifou Béavogui.

Yacine DIALLO

Laisser un commentaire