Mis aux arrêts depuis le 9 mars dernier, le colonel Mamadou Alpha Barry a été entendu ce mercredi devant le tribunal militaire. Il est poursuivi pour « vol aggravé » au préjudice d’un commerçant du nom, d’Ibrahima DIALLO d’un montant de 165 millions de francs guinéens au cours de l’interpellation de celui-ci en février dernier.

A la barre, le prévenu n’a pas reconnu les faits.  La défense dénonce un règlement de compte. L’opérateur économique n’a été entendu pour non maitrise de la langue française. Ainsi, ses avocats ont sollicité le renvoi du procès afin de trouver un interprète.

Le procès est renvoyé pour le 28 octobre 2020. La défense a sollicité une mise en liberté provisoire de son client, pour des raisons de santé. Mais la demande a été tout simplement rejetée par le procureur du tribunal militaire.

Il faut rappeler qu’il a fait 8 mois avant que son procès ne soit organisé alors que l’instruction du dossier de cet officier supérieur a été bouclée depuis le mois de juillet. Les avocats du Colonel Mamadou Alpha BARRY avaient dénoncé le retard de l’ouverture du procès de leur client.

Yacine DIALLO

Lire aussi  Le ministre de la justice désapprouve la condamnation des trois (3) journalistes guinéens

2 Commentaires

  1. Il faut rélire pour revoir ”Il faut rappeler qu’il a fallait 8 mois avant que son procès ne soit organisé alors

Laisser un commentaire