Le procès du journaliste sportif Amadou Djouldé est finalement organisé tribunal de première instance de Dixinn.

Ce mardi, il est entendu par le tribunal sur l’accusation d’ « offense au chef de l’Etat ».

Devant le juge, l’historien a réitéré ses propos en accusant le président Alpha Condé vouloir exterminer les peulhs.

Les propos sont qualifiés dangereux par le tribunal.
Dans sa réquisition, le procureur du tribunal de première instance de Dixinn, Siddy Souleymane N’diaye a demandé la condamnation du journaliste au paiement d’une amende de 5 millions de francs guinéens.

Le journaliste pour rappel a été arrêté après un passage dans une émission dans une radio de la place.

Yacine Diallo

Laisser un commentaire