Manifestation des étudiants à Kankan

C’est aux environs de 9h ce jeudi 17 décembre 2020 qu’un nombre important d’étudiants réunis au sein d’un mouvement ont manifesté leur colère vis à vis du prix jugé exorbitant des frais de réinscription au compte de l’année universitaire 2020-2021.

Réunis devant le rectorat de l’Université Julius NYéréré de Kankan, ces étudiants scandaient « 250.000 c’est trop 50000 c’est bon » ou encore « Nous sommes pauvres, nous n’avons pas de moyens, nous n’avons pas de tuteurs »

Alpha Mamadou Bah, étudiant au département physique au sein de ladite université et président du mouvement précise :

« Il y’a de cela une semaine nous avons déposé un courrier au niveau du rectorat pour exprimer notre mécontentement face à cette situation mais il n’y a pas eu de suite favorable et ils ont renvoyé nos camarades. Donc, nous avons décidé de manifester pacifiquement pour nous faire entendre. À partir d’aujourd’hui nous allons boycotter les cours et si rien n’est fait nous allons manifester le Lundi prochain. Nous sommes en synergie d’action avec toutes les universités du pays et nous allons échanger pour continuer notre combat. 

Nous manifestons pacifiquement parce que nous sommes des intellectuels. Nous voulons 50000 pour la première année, 30000 pour la deuxième année et 15000 pour la troisième année »

Au nom des autorités universitaires, Karamo Condé, Directeur de la cellule de communication soutient quant à lui que des dispositions ont étés prises depuis le jour du dépôt de leur courrier. 

« Je vais commencer par saluer cette manifestation vu son caractère pacifique. Ils n’ont rien cassé et ont juste scandé des slogans. Les autorités de L’université Julius Nyerere de Kankan ont été proactifs, nous sortons d’une campagne de sensibilisation au cours de laquelle nous avons précisé aux étudiants qu’ils s’agissent d’une situation nationale et propre à toutes les institutions d’enseignement supérieur du pays. On a demandé aux étudiants de rester en place et attendre la réponse du département suite à leurs requêtes. Nous les demandons d’être patients et de rejoindre les salles de classe »

Il faut préciser que malgré les tentatives d’appel au calme des autorités universitaires, les étudiants à tous les niveaux ont néanmoins boycotté les cours ce jeudi 17 décembre suivant les instructions des membres du mouvement.

Aussi, ils ont insisté sur le fait qu’ils continueront à manifester jusqu’au moment où l’Etat, à travers le département de tutelle, réagira favorablement à leurs requêtes. 

Abdoulaye Symbaly Camara, Kankan pour laminute224.com

Laisser un commentaire