Les femmes militantes du parti au pouvoir de Kindia ont haussé le ton ce vendredi 24 juillet 2020 au siège du parti RPG arc-en-ciel de Kindia. Elles ont du mal à accorder leurs violons, chacune reste sur sa position et obéit à son parrain.

Elles disent ne pas reconnaître la coordination régionale récemment mise en place « Nous sommes là aujourd’hui pour 2 choses : la première nous ne reconnaissons pas la coordination régionale mise en place parce que si tu veux mettre une coordination en Basse-Guinée tu dois rassembler les fils et les filles de la Basse-Guinée pour parler de la coordination, mais s’il y a une partie prise ça ne peut pas aller. C’est comme ça que nous avons appris qu’une coordination a été mise en place, mais nous n’accepterons pas cela. La deuxième cause, c’est l’affaire de l’élection, le Président Alpha Condé nous sommes avec lui à 100℅ mais nous lui demandons de regarder les responsables du parti à Kindia parce que nous ne sommes pas derrière lui pour le matériel mais s’il donne quelque chose pour le parti à Kindia on doit donner aux responsables parce que les structures ont été mises en place pour ça » explique Hadja Aïcha Fofana militante du RPG Kindia.

Selon une autre dame qui a témoigné sous couvert d’anonymat, c’est juste un petit groupe qui veut diviser les militants du parti à Kindia. Les membres du parti Rassemblement du Peuple de Guinée sont actuellement divisés à Kindia, femmes et jeunes rejettent cette coordination dirigée par docteur Cheik Taliby Sylla.

Lire aussi  Accusé sur l’affaire de drogue, le général Ansoumane Camara dit Baffoé réagi

AOB

annonce

Laisser un commentaire