La Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie demande l’implication de la CEDEAO pour……..

La Guinée peine à sortir de la crise politique dans laquelle elle  est plongée depuis 2019. La cojelpaid craint que la crise sociopolitique ne s’accentue après la crise sanitaire de covid-19. C’est pourquoi elle sollicite l’intervention de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest dans la résolution de la crise politique en Guinée. Ce Vendredi, la cojelpaid a tenu un point de presse pour inviter les acteurs politiques au tour de la table.
La Guinée risque de se retrouver dans une autre crise politique après celle de la covid-19. C’est le constat de cette organisation de la société civile guinéenne. La Convergence des jeunes et leaders pour la paix et la démocratie estime qu’il est primordial que les acteurs politiques se retrouvent pour dialoguer. Le président de l’organisation Abdoul Sacko soutient que la crise entre opposition et gouvernement s’est accélérée avec ce double scrutin du 22 mars.
A l’allure où vont les choses, Abdoul SACKO affirme que c’est inquiétant. C’est pourquoi l’implication de la CEDEAO est indispensable. « Nous avons souscrit volontairement à l’espace CEDEAO et si nous circulons librement avec nos biens dans les autres pays, cela dit que nous avons accepté un certains nombre d’obligations qui permettent cette garantie. Donc saisissons cette garantie ».
Pour lui, la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest pourrait apaiser les tensions. »
Mais pour un dialogue réussi, la Cojelpaid invite les deux parties à savoir le gouvernement et l’opposition d’accepter le débat. Cette organisation de la société civile demande à la CEDEAO d’œuvrer pour qu’un cadre soit mis en place pour identifier les sujets de litiges.
Yacine DIALLO

Lire aussi  Le slogan gouverner autrement est-il un leurre ou une illusion ?

Laisser un commentaire