Grogne des étudiants

La manifestation estudiantine dans les universités publiques préoccupe le syndicat national et autonome de l’enseignement Supérieur et de la recherche scientifique. Cette structure invite le gouvernement à se pencher sur la revendication de ces étudiants en cette période de pandémie de coronavirus.

Les étudiants évoluant dans les institutions d’enseignements publiques du pays jugent les frais d’inscription et de réinscription trop élevé surtout en cette période de Coronavirus. Conséquence, ils ont déclenché dans la majeure partie des universités une manifestation spontanée pour exiger des autorités éducatives la réduction de ces frais.

 Lansana Yansané, porte-parole du syndicat national et autonome de l’enseignement Supérieur de la recherche scientifique s’est dit préoccupé par cette revendication :

 « Cette revendication des étudiants d’une part nous préoccupe. Ça nous préoccupe dans la mesure où les enseignants que nous défendons n’arrivent pas à s’acquitter de leur devoir qui celui d’enseigner » a-t-il indiqué Lansana Yansané reconnaît que la situation estudiantine dans ce contexte de pandémie est difficile. Il invite donc les deux parties à trouver un terrain d’entente :

« Ça fait des années depuis que ces étudiants ont commencé à payer cette Somme. Mais je pense que cette année le Coronavirus a eu un impact négatif sur la vie des guinéens. Nous invitons donc au gouvernement de faire face à cette revendication et aux étudiants de manifester pacifiquement afin de permettre aux enseignants de répondre leur activité » à en croire ce syndicaliste, toutes les dispositions sont en train d’être prises pour qu’une issue favorable soit trouvée à cette situation.

Lire aussi  Barça : le Guinéen Ilaix Moriba lancé en pro !

Finalement, le président de la République a accédé à la demande des étudiants et rend gratuit les inscriptions et les réinscriptions.

Abdourahmane Bah

Laisser un commentaire