En 2012, toute la société (société civile, opposition, intellectuels, avocats,…)  sénégalaise s’était mobilisé  pour empêcher Maître Abdoulaye Wade vieillissant  de briguer un troisième mandat qui pourtant avait un mandat remarquable par rapport à ses prédécesseurs (senghor et Djouf).

 Wade pourtant de l’ethnie (sèrère)  majoritaire au Sénégal a été combattu par tous les sénégalais,  serere, Peuls,  djola,… 

Maître Wade n’avait pas un plan machiavélique de division des sénégalais et ne voulait pas à tout prix s’éterniser au pouvoir.

En Guinée, Alpha condé le président le plus vieillissant à la tête de l’État Guinéen, malade et présentant le bilan le plus médiocre de l’histoire de la Guinée est obsédé par le pouvoir.

Opposant historique, panaficrain de façade et de rhétorique a passé une décennie au pouvoir à tenir des discours indécents au sommet de l’État, à massacrer sa population,  à piller les ressources du pays et à diviser les Guinéens.

Si aujourd’hui Alpha a bien sûr un bilan remarquable à nous présenter est celui d’avoir opposer les Guinéens.

Mon objectif  dans ce post n’est nullement de parler d’alpha condé mais de cette société qui me donne le dégoût de vivre, l’envie de l’exil ou   l’ambition de l’engagement.

Notre société est malade ou voir même en décadence.  Nous sommes aujourd’hui l’exemple négatif de l’Afrique et la déception de la sous région.

Des burkinabè (mossis, Peuls, ) avaient  réussi à debouloner l’un des plus grands dictateur de l’Afrique.

Des maliens ( bambaras, Peuls, dogons,  …) ont pu triompher d’un président légalement élu mais inapte à diriger.

Des sénégalais dans l’union ont  mi fin à un régime qui était pourtant l’un de plus prospères en Afrique de l’ouest ( selon moi). 

Notre société muette et décadente soutien et applaudi à celui qui lui rend le plus mauvais service.

Aujourd’hui au delà de l’alternance politique, nous avons besoin d’une refonte de la société.

Nous avons besoin d’une nouvelle société, une société qui a une jeunesse digne et ambitieuse, des intellectuels honnêtes et des politiciens vertueux.

Une mission quasi impossible mais je ne m’empêche de rêver avec un bon leadership.

Je conclus en disant ceci :

« lorsque les plantes de votre jardin ont un certain âge et ne donnent  plus des fruits , vous  pouvez les couper et les remplacer par des pépinières ».

Nous avons besoin d’un leader qui aura le courage de se débarrasser de cette jeunesse opportuniste et non  ambitieuse, de ses intellectuels malhonnêtes et des politiciens lâches et qui manquent de Vertue.

Merci !!!!!

Ilyassa Diallo

Étudiant en master 2 marketing à l’institut africain de management de Dakar.

Laisser un commentaire