La levée de corps ce mardi 28 juillet à  débuté à 10h à l’hôpital Sino-Guinéen.  Le cortège funèbre est parti de l’hôpital  pour le cimetière de Bambéto où l’enterrement s’est déroulé à 12h.  

Couvert du drapeau national, le corps du jeune Alhassane Barry est transporté dans un des véhicules du FNDC devant ces parents, amis et membres du FNDC et autres.

Ce jeune élève a été tué alors qu’il quittait l’école le mardi 21 juillet dernier  au lendemain de la manifestation appelée par le front national pour la défense de la constitution.

Alhassane BARRY était âgé seulement de 18 ans. Il était élève de la 10ème année au quartier Dar-es-Salam dans la commune de Ratoma. La police, elle, avait parlé d‘un projectile sans parler de balle qui lui a atteint la tête.

Et c’est après cette situation fatale qui l’a ôté la vie que le corps du jeune Barry  a été conduit à l’hôpital national sino-guinéen.

Le FNDC parle de crime par balle. Le front  accuse les forces de l’ordre d’être les auteurs du crime.

Le Directeur central de la police judiciaire, quant à lui avait annoncé l’ouverture d’une enquête criminelle pour interpeller les coupables.  

C’est la 195ème victime a été enterrée depuis l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé en 2010 selon l’opposition.

Yacine DIALLO

Lire aussi  Gouverner autrement, le président de la république cible deux ministres de taille
annonce

Laisser un commentaire