La route Conakry Forecariah se trouve dans un état de dégradation très avancé. Les usagers de ce tronçon font face à d’énormes difficultés dans leur mobilité.

Des nids de poules ça et là, de l’eau boueuse. voilà le quotidien de ceux qui empruntent la nationale Conakry Forecariah en cette saison hivernale. Avant la saison pluvieuse, Aboubacar Soumah chauffeur, ne faisait que 1h du temps entre Conakry Maferinya. Mais aujourd’hui avec l’état de la route, il fait plus de 2h de temps. << avant ici je pouvais faire une heure de temps entre Conakry Maferinya mais franchement depuis que la saison pluvieuse s’est annoncée, nous souffrons énormément.>> a t’il relaté au micro de laminute224.com.

C’est autre chauffeur qui n’a pas accepté de s’exprimer dans notre micro, nous a juste laissé entendre que la situation de cette route est décevante. Il ajoute par artilleurs, avoir des craintes pour son engin mais aussi pour sa santé car selon lui, certains nids de poules sont inévitablement dans cette traversée.

Dans la foulée, beaucoup s’interrogent sur la dégradations répétitive de cette route dans chaque saison hivernale, ce alors que beaucoup de premiers ministres viennent de Forecariah. Des premiers ministres qui passent souvent par cette route pour se rendre dans leurs villages respectifs. Il n’est pas inutile de rappeler qu’à l’instar de de la nationale Conakry-Maferinya, nombreuses sont de routes qui se trouvent dans la même situation en cette saison des grandes pluies.

Abdourahmane Bah, de retour de Maferinya.

Laisser un commentaire