La Nouvelle génération pour la république rejette les résultats de la présidentielle du 18 octobre dernier donnant la victoire au président Alpha Condé. Le parti dirigé par Ibrahimima Abé Sylla demande à la cours constitutionnelle de procéder au décompte des voix issus des urnes.

Depuis la proclamation définitive des résultats de la présidentielle du 18 octobre dernier, nombreux sont des partis politiques ayant pris part à ce scrutin, à qualifier ces résultats d’un hold-up électoral. Devant les journalistes ce mardi, le président de la NGR affirme que la CENI et la cour constitutionnelle ont failli a leur devoir.
 » la cour constitutionnelle et la CENI ont failli à leur devoir de respecter la loi. Ils ont donné tout sauf les résultats issus des urnes » a expliqué Ibrahim Abé Sylla

Après avoir constaté beaucoup d’irrégularités en marge de ce processus, le président de la nouvelle génération pour la république rejette les résultats publiés et invite la cour constitutionnelle a procéder à un nouveau décompte des voix.
 » La NGR à travers ma voix ne reconnait pas les résultats de la présidentielle du 18 octobre dernier. C’est pourquoi nous demandons à la cours constitutionnelle de procéder au décompte des voix issus des urnes », poursuit-il

Pour Abé Sylla, le président de la nouvelle génération pour la république, si les résultats issus véritablement des urnes sont donnés, le candidat du RPG arc-en ciel ne pourra aucunement gagner cette élection.
Abdourahmane Bah

Lire aussi  Éventuelle hausse du prix du carburant: le FNDC invite le peuple à le refuser

Laisser un commentaire