Saisie de produits

Le service de contrôle normes et qualité continue sa mission visant à extirper des produits impropres à la consommation du circuit commercial.

Depuis le mois d’avril 2020, le service a réussi à mettre main sur une importante quantité de produits périmés. Le vendredi 18 décembre dernier, il a intercepté des produits pharmaceutiques et alimentaire au marché central de Labé rapporte laminute224.com à travers sa correspondante basée dans la préfecture

C’est le vendredi 18 décembre dernier que service contrôle normes et qualité a pu mettre main sur des produits périmés au marché central de Labé.

Alpha Oumar Diallo dudit service explique :

« Nous avons fait une inspection la semaine dernière au centre-ville et nous avons recensé beaucoup de produits pharmaceutiques. Nous avons saisi des produits pharmaceutiques mais aussi des produits alimentaires et cosmétiques. Mais la quantité la plus importante concerne les produits pharmaceutiques. Vous savez quand un citoyen rentre dans le marché pour acheter des médicaments, c’est pour avoir la guérison. Mais si on te donne des produits périmés cela ne fera qu’aggraver la maladie et nous ne pouvons pas accepter cela. »

Malgré que le service ait le pouvoir de sanctionner les réfractaires, il usite peu de cette prérogative en préférant la collaboration des commerçants.

« Le service normes et qualité possède un pouvoir qui l’autorise à sanctionner les fautifs. Mais on ne sanctionne personne. On ne fait que retirer les produits périmés et on les détruit » précise Alpha Oumar Diallo.

Comment arrive-t-on à différencier les produits périmés des autres ? Le sieur Diallo explique cela tout en précisant qu’il ne peut pas donner la quantité exacte de produits qu’ils ont saisi.

« Je ne peux pas vous donner exactement la quantité de produits que nous avons saisi. Vous voyez il y a beaucoup de cartons. Le service est bien équipé et les agents ont de l’expérience. Ils ont été bien formés pour pouvoir identifier ces produits »

A noter qu’en cette fin d’année, les consommateurs doivent être très vigilant pour pouvoir dissocier les bons produits des mauvais.

Aissatou Diallo pour laminute224.com

Laisser un commentaire