Avec cent dix-sept cas positif, la région de Labé connaît actuellement en terme d’hospitalisation que quelques internements. Le centre de traitement épidémiologique n’a que treize cas. La pandémie de covid-19 ne cesse de gagner du terrain dans le pays et la ville de Labé n’est pas exclue de cette comptabilité.
C’est pourquoi de nouvelles décisions vont être prises.

Désormais, c’est le gouvernement qui prévoit d’aller vers la population pour réaliser le test rapporte la correspondante de laminute224.com basée dans la préfecture.

Le covid-19 ne fait que gagner du terrain dans la région administrative de Labé, indique le Directeur Général de l’hôpital régional de Labé qui indique que toutes les couches socioprofessionnelles sont touchées.

 » On a eu à prendre en charge des agents de santé, des enseignants, des administrateurs territoriaux, des notables religieux,donc bref toutes les catégories socioprofessionnelles sont concernées ».

Toutefois, la réaction au niveau de la population est quasiment nulle. Une situation qui risque de donner une longue vie au virus.
 » Les mesures barrières qui ont été largement diffusées je le dis tout le monde à eu l’information, des explications suffisantes ont été données. Mais force est de reconnaître Aujourd’hui que les mesures barrières sont foulées au sol et vous-même vous avez dû constater que le port des masques est très très faible au niveau de la population »

Il est question maintenant de changer de stratégie au lieu d’attendre les malades ou les volontaires, le moment est venu d’aller vers la population pour que le test soit général poursuit Docteur Ataoulaye Sall:

 » Il est question d’élargir quand vous regardez le nombre personnes qui sont testées c’est très faible par rapport à la population dans sa globalité. Or nous avons besoin de tester la plus grande majorité pour se faire une idée de la prévalence de la maladie au sein de la population »

Concernant les enseignants des mesures sont entrain d’être prises pour qu’ils puissent être dépistés, explique le Directeur Général de l’hôpital régional de Labé.

 » Même ce matin j’ai discuté avec le Directeur régional de la santé, je sais qu’il est entrain de travailler dans ce sens avec les responsables de l’éducation au niveau de la région » conclut- il.

Aissatou Diallo, Labé pour laminute224

Laisser un commentaire