Des etudiants manifestants à Labé

Ce jeudi 17 décembre 2020, ont renoué avec les manifestations. Cette fois-ci c’est le montant exigé pour les inscriptions et les réinscriptions qui semble hors de prix. C’est pourquoi une marche pacifique a été tenue ce matin allant des dortoirs au rectorat de l’université où un mémorandum devait être lu rapporte la correspondante de laminute224.com basée dans la préfecture.

A l’entame de cette marche, Mamadou Mouley Diallo joint au téléphone par un média de la place est revenu sur les raisons de leur mécontentement :

« Nous sortons ce matin pour réclamer la réduction des frais d’inscription et de réinscription au sein de toutes les universités publiques du pays. Nous avons jugé nécessaire de le faire ensemble dans la paix et la quiétude »

Un courrier avait été adressé au préalable au recteur de Labé. Mais ce dernier n’a pas prêté grande attention explique :

« On a laissé un courrier pour le recteur de l’Université. Mais il nous a appelé pour nous demander de laisser tomber et passer à l’inscription et après s’il ya réduction ils vont nous restituer l’argent. Une chose que nous n’avons pas voulu » a-t-il dit.

L’objectif est clair pour ces étudiants, c’est réduire les frais d’inscription et de réinscription :

« Actuellement, nous payons la réinscription à deux cents cinq milles GNF. Selon eux les cinq mille francs sont destinés à la prise de photos. Mais nous constatons qu’il n’y a pas de nouvelles photos. C’est celles de la première année qui sont reconduit pour toutes les trois années.  Donc les cinq mille francs sont destinés à autre chose. La seule chose que nous voulons c’est de revenir à l’ancien prix. »

Réduire signifie pour ces étudiants revenir à la somme de 15 mille GNF comme indiqué sur les pancartes de l’université.

Aissatou Diallo Labé pour laminute224.com

Laisser un commentaire