Préparatifs de la rentrée scolaire 2020-2021. Les administrateurs des différents établissements sont à pied d’œuvre pour les derniers réglages. De nombreuses dispositions sont prises pour une rentrée réussie. laminute224.com à fait le constat dans les différents établissements de la ville à travers sa correspondante basée dans la préfecture.

Sauf changement de dernière minute, la rentrée scolaire 2020-2021 est prévue le lundi 16 novembre prochain. Au collège Konkola de Labé, la direction est à la tâche. Amadou Telly Diallo, principal dudit collège explique:

« Nous avons commencé les préparatifs par le nettoyage de la cour. Ensuite les salles de classe. Nous avons balayé et arrangé les bancs. Le troisième point c’est l’ouverture des documents administratifs et des manuels pédagogiques. Le quatrième point, nous avons prévu une réunion technique qui aura lieu demain. »

A l’école primaire de Plus, aucun membre de la direction n’était présent sur les lieux.

Quant à l’école primaire de Kouroula 1 des dispositions ont été prises aux dires de la directrice Aissatou Lamarana Keita. Mais les parents d’élèves se font attendre.
« Toutes les dispositions déjà été prises depuis l’annonce de la reprise des cours mais je n’ai vu aucun parent d’élève. Je demande aux élèves de venir inscrire leurs enfants à la première année » a-t-elle exhorté.

Pour faire face au covid-19, des kits sanitaires avaient été donnés aux différents établissements. Ces kits seront donc réactualisés.
« l’État avait mis à notre disposition des kits. Il y a des seaux, du savon, du chlore et des masques que nous avons distribué aux enfants. Il reste toujours un stock que nous allons de nouveau distribuer dès la rentrée. »

Dans plusieurs autres établissements scolaires sillonnés, les responsables n’ont pas voulu s’exprimer car selon eux, ils attendent une réunion technique prévu ce jeudi avec les responsables préfectoral de l’éducation.

Tel est l’image que présente quelques écoles de la cité de Karamoko Alpha mo Labé en cette période pré rentrée scolaire.

Reste à savoir si les parents d’élèves sont prêts à laisser leurs enfants retourner en classe compte tenu de la situation actuelle du pays.

Aissatou Diallo, Labé pour laminute224.com

Laisser un commentaire