Après la proclamation des résultats qui ont donné le professeur Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo n’entend pas reculer. Il a réitéré son appel à défendre sa victoire qu’il à acquise dans les urnes en appelant à une ville morte encore ce lundi 09 novembre 2020. Même si le mot d’ordre n’a été donné que pour la Zone spécial de Conakry, il semble avoir été spontanément respecté dans la ville de Labé constate la correspondante de laminute224.com basée dans la préfecture.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le président de l’UFDG à demandé d’observer une ville morte ce lundi 09 novembre dans le grand Conakry. Même si cela ne consernait que cette zone, à Labé il semble également suivi car dans la matinée de ce lundi le marché central est resté fermé.

La quasi-totalité des banques étaient fermées. Seul le marché de légumes fonctionnait. Au rond point Hoggo M’bourro, lieu réputé de tension, l’on pouvait observer des barricades érigées par quelques jeunes rendant le passage des citoyens difficile. Au rond point de l’hôpital, la circulation était normale mais un pick-up de la gendarmerie stationnait sur les lieux.

Même constat au rond point du Tinkisso. Au niveau de l’administration, la préfecture était ouverte. Au gouvernorat comme d’habitude des militaires montaient le guet. La aussi était ouverte. Des débris de vitres et pierres jonchaient les routes. Même si les citoyens circulent librement, les activités restent dans une paralysie particulière.

Aissatou Diallo Labé pour laminute224.com

Lire aussi  Bonne nouvelle pour Djouldé, des organisations internationales de la presse demandent le respect de la loi sur la liberté d'expression.

Laisser un commentaire