Une foule de manifestants ce mardi 03 novembre 2020 à Labé

La coalition des partis de l’opposition réunie au sein de l’ANAD appelle à manifester ce mardi 03 novembre, pour réclamer la victoire du candidat de l’UFDG  sur toute l’étendue du territoire national. A Labé ce mot d’ordre ne semble pas être très bien suivi. Même si le grand marché est resté fermé, les rues de la ville grouillent de monde autant que possible en début de matinée. C’est seulement vers midi que les leaders de l’UFDG ont pu drainer une foule moins nombreuse que d’habitude. La marche est partie du rond Point Hoggo M’bourro direction le stade régional puis le quartier Daka avant de revenir au point de départ . Constat avec la correspondante de lamunite224.com basée dans la préfecture.

Ce mardi matin 03 novembre 2020, au marché central de Labé, boutiques et magasins sont restés fermés et certains commerçants veillent au grain. Les conducteurs de taxis motos quant à eux occupent leurs places habituelles. Au niveau de certaines banques, plusieurs personnes venues récupérer leur salaire font la queue en attendant leur tour. Au marché de légumes, aucun changement notable n’est à signaler. L’endroit grouille de monde. Etalagistes et clientes se bousculent.

Certaines artères de la ville ne désemplissent pas de monde et la circulation reste fluide. Seul à certains endroits de la ville comme au carrefour Bilal l’on constate des barricades érigé par quelques jeunes. Au rond point de l’hôpital régional lieu habituel d’affrontements entre manifestants et policiers, un important dispositif de sécurité est visible. Jusqu’aux environs de midi, la marche de l’ANAD semblait méconnue du grand public.

 C’est seulement en milieu de journée que les quelques militants informés ont honoré le rendez-vous au rond point Hoggo M’bourro pour entamer la marche au rythme de slogan hostile au troisième mandat. Au point de chute, Younoussa Baldé responsable des jeunes de la fédération UFDG de Labé a pris la parole. Il a tenu à informer que cette marche n’est qu’une introduction à la reprise des manifestations et si cela n’aboutit pas à la récupération de leur victoire, ils enchaîneront résistance et désobéissance civile.

«  Si cela ne marche pas nous allons continuer avec la résistance permanente et active. Ce qui veut dire que chacun va maîtrisez son secteur, son quartier ou encore sa commune. Donc tout le peuple va continuer à occuper la rue jusqu’à ce que la vérité soit dite. » 

Yonoussa Baldé à rappeler que le candidat de l’ANAD avait mis en place tous les moyens nécessaires pour assurer sa victoire y compris les nombreux délégués déployer à travers le pays. «  Au delà de tout ceci, il avait pris à témoin la communauté nationale et internationale que si lui le candidat de l’ANAD gagnait les élections pour rien au monde il n’abandonnera sa victoire. » A t-il renchérit.

l’Alliance nationale pour l’alternance démocratique est donc décidée à protester jusqu’à la reconnaissance de la victoire de Cellou Dalein Diallo. La fédération locale de l’UFDG promet d’utiliser les canaux habituels pour soigner la mobilisation pour les prochaines sorties. Pour l’heure aucun incident n’a été signalé dans la ville.

Aissatou Diallo, Labé pour laminute224.com .

Laisser un commentaire