Depuis quelques jours, des travaux sont en cours dans les locaux des sapeurs pompiers de Labé. L’installation d’un forage paraît plus que nécessaire devant les récurrentes pénuries d’eau en période d’intervention. Cependant plusieurs personnes se demandent d’où proviennent ces fonds. Une chose que la rédaction de laminute224 a cherché à savoir à travers sa correspondante basée dans la préfecture.

Lors des incendies le service des sapeurs pompiers de Labé rencontre d’énormes difficultés pour l’approvisionnement en eau. Parfois les citoyens sont obligés d’apporter de l’eau pour aider à éteindre le feu.

C’est pourquoi l’obtention de ce forage est un salut pour la population. Mohamed Lamine Diakité chef services des sapeurs pompiers de Labé nous éclaire sur la provenance des fonds de réalisation dudit forage:

« Tout récemment on était en communication avec le directeur général de la protection civile qui nous a remonté les informations selon lesquelles compte tenu de la réforme des services de sécurité et de défense, le département a prévu de faire des forages dans tous les services des sapeurs pompiers. Vous savez nous sommes confrontés à d’énormes difficultés dans l’approvisionnement en eau c’est pour pallier à cela que ce forage nous est offert. »

Pour connaître le montant d’exécution des travaux, le commandant précise qu’il n’a pas tous les détails, mais estime que les travaux ont beaucoup avancé:

« Au stade où nous en sommes, nous avons déjà atteint le niveau de l’eau. Donc une autre équipe viendra pour installer les cuves. Nous avons déjà des panneaux solaires donc nous allons fonctionner avec l’énergie solaire.
Je sais que c’est un don de l’État même si j’ai pas assez de détails. On reçoit souvent des dons mais le département de tutelle qui s’en charge nous on exécute seulement. »

Lire aussi  Nzérékoré : L'inspection régionale du commerce compte passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre la vente de la chicha

Son service a toujours été là pour les citoyens même avant l’installation du forage seulement l’état des routes fait souvent défaut se plaint Mohamed Diakité:

« Nous avons toujours été prêts à aider les citoyens. Même avant le forage. On allait chercher l’eau dans les marigots. On a une moto pompe et un bassin de réserve de quarante mille litres d’eau. Ce qu’on a comme difficulté c’est l’état des routes »

A noter que ce forage vient à un moment où la saison sèche pointe à l’horizon. Ce qui signifie qu’il y a difficultés d’obtention d’eau dans la cité de karamoko alpha mo Labé.

Aissatou Diallo Labé pour laminute224.com

Laisser un commentaire