BL Labé

Le secrétaire fédéral du bloc libéral de Labé jette l’éponge. Ibrahima Sory Diallo se fonde sur des remarques notamment un courrier adressé au bureau exécutif sur un détournement de trente mille GNF destiné à des frais de connexion pour un congrès virtuelle qui à lieu en août dernier.

Rencontré, Ibrahima Sory Diallo tente de donner les raisons de sa démission :

« J’ai présenté ma démission suite à une demande nous avons adressé au président du parti et à l’ensemble des membres du bureau exécutif par rapport à l’utilisation d’un fond alloué aux congressistes du parti lors d’assemblée au mois d’août dernier.

Il y avait un fond qui était alloué pour accompagner les congressistes dans le cadre du vote. Il a été question de soutenir les congressistes en les envoyant une somme pour la connexion »

Cependant, cette somme n’est pas arrivée dans les caisses de la fédération de Labé, Poursuit-il.

« Malheureusement la fédération de Labé n’a pas reçu cette somme qui était de trente mille francs GNF par fédération. Ce n’est pas beaucoup mais symbolique. Nous avons été surpris de voir notre nom sur la liste des fédérations qui ont reçu l’argent et pourtant nous n’avons rien reçu »

Ce malentendu n’est pas la seule raison de la démission d’Ibrahima Sory Diallo. La présence du principal leader de BL à l’investiture du président de la République est une pilule qui ne passe toujours pas.

« En plus de cela c’est la présence de Dr Faya Millimono A la troisième investiture d’Alpha Condé, chose qui n’a pas été l’objet d’une concertation interne. Il n’a pas consulté la fédération. Vous savez toutes ces personnes qui ont été invités sont des personnes publiques. Docteur Faya étant le principal responsable du parti ne peut pas aller à son nom seul mais plutôt au nom du parti. Donc on devrait se concerter avant de prendre cette décision » a-t-il dit.

Lire aussi  Guinée: Alpha Condé tel qu’il est et non tel que Tibou Kamara le présente aujourd’hui

Pour terminer le fédéral du bloc libéral dit ne pas être seul à avoir cet avis car selon lui plusieurs autres personnes envisagent de faire comme lui.

« Il y a d’autres personnes qui pensent comme moi et attendent juste le bon moment pour démissionner. »

Aissatou Diallo Labé pour laminute224.com

Laisser un commentaire