Depuis quelques jours,le courant électrique se fait rare dans les foyers à Labé. Les abonnés de la société EDG déplorent les coupures intempestives. La direction locale de la société quand à elle tente de justifier l’état actuel des choses rapporte la correspondante de laminute224.com basée dans la préfecture.

Ces derniers temps plusieurs citoyens de la commune urbaine de Labé se plaignent de la desserte du courant électrique, mais aussi de la qualité qu’ils reçoivent à des heures aléatoires. Alpha Oumar Diallo est l’un d’entre eux.

 »Actuellement, la desserte du courant se fait par secteur. Parfois c’est ceux d’en haut, parfois c’est ceux d’en bas et vice versa. La tension qu’on reçoit aussi est très faible même pour charger un téléphone c’est impossible. Nous demandons au service de l’EDG de nous donner une bonne tension pour les heures qu’on reçoit. »

Sur la même lancée, Barry Aguibou déplore la desserte en ce mois de décembre, chose qui pour lui devait arriver au mois de Mars. 

 »Nous avons des difficultés pour faire notre travail. C’est lorsqu’il ya le courant qu’on peut avoir des clients. Aussi la tension est très faible et ne nous permet pas de travailler. Alors que nous payons la facture. Nous sommes en décembre alors imaginez un peu ce qui va arriver entre mars et avril ? »

Face à cette situation, la direction locale de l’EDG tente de donner une justification logique.

 »La seule explication c’est qu’actuellement C’est la période de la vache maigre qui a commencé. Comme vous le savez pendant la saison sèche c’est pas toutes les centrales qui débitent. Pour que Labé ait du courant bonne tension tous les jours et toutes les heures,il faut que la centrale de kinkon synchronise.  Malheureusement, elle ne peut pas synchroniser pendant 24 heures en ce moment. Explique de l’EDG de Labé.

Poursuivant, Oumar Bailo Dieng explique pourquoi le délestage est nécessaire en cette période.

 »Cette chute de tension entraîne d’autres dégâts. Par exemple la dernière fois, nous avons constaté que la tension était monté au niveau de la sous-station . C’est pourquoi nous sommes obligés maintenant de délester tous les jours de 18 heures à 21 heures pour qu’on puisse maintenir la tension. A défaut si on veut alimenter tous les quartiers au même moment, c’est le disjoncteur d’arriver qui déclenche  on sera alors dans l’impossibilité de le remettre et les dégâts seront énormes  » a t-il conclu.

Aissatou Diallo Labé pour laminute224.com

Laisser un commentaire